IIIème semaine

Sunday, April 30, 2006

Lundi le 2/VIII/2004: Enschede Utrecht

Enschede Utrecht
...

6 Comments:

At 3:57 AM, Blogger Hans Lundahl said...

This comment has been removed by the author.

 
At 1:31 AM, Blogger Hans-Georg Lundahl said...

IIIème semaine Jeudi 29/VII/2004
Vendredi le 30/VII/2004: Reine Emsland
Samedi le 31/VII/2004: Emsland Bad Bendberg
Dimanche le 1/VIII/2004: Deutschland Nederlande
Lundi le 2/VIII/2004: Enschede Utrecht
Mardi le 3/VIII/2004: Utrecht avant Tilburg
Mercredi le 4/VIII/2004: Nederlande België

 
At 6:29 AM, Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Est-ce ici que j'ai ey le bon café au McDo avant que la plupart des choses ouvrent? Je crois que oui.

Un peu plus tard je cherche un endroit pour chanter, je ne le trouve pas, je fais la manche simplement, en demandant pour qqc à manger. Enfin vers 11 heures il me suffira le rendement pour un yaourt - 1 litre en semiliquide épais, comme au Danemark.

Après on me dit qu'en les Pays-Bas il y a entre ville et autoroutes des endroits où se mettre pour l'autostop. Je trouve ça très bien.

L'après-midi (ou et-ce déjà vers midi?) j'arrive à Utrecht.

Le carillon des clôches de la cathédrale me parait très beeau, mais je ne ma souviens plus si c'était à 12, 14 ou 15 heures.

Il m'inspirera une chanson en suédois. En fait, je l'ai chanté en contrepoint spontané. Sur un homme et une femme qui s'apprécient beaucoup mais qui se demandent avant le mariage s'ils peuvent compter l'un sur l'amour de l'autre. Et après, ils savent qu'ils s'aiment de toute façon à cause des enfants.

 
At 6:37 AM, Blogger Hans-Georg Lundahl said...

J'essaie de faire la manche dans un tour-bâtiment commercial ... chanter était impossible, vu qu'un autre est en train de jouer le tambour: je réussis juste d'avoir un peu a grignoter - une gaufre - avant d'être répéré par les gardiens et demandé de quitter le lieu.

Ce que je fais. C'est à peu près 18 h. Les rues sont calmes.

Dehors je chante et rechante la chanson que j'avais fait.

Deux amis (j'espère qu'ils étaient juste amis, même s'ils vivaient en une même maison - mais on est en Pays-Bas) me trouvent sympa, trouvent la chanson sympa, m'invitent chez eux. J'aurais un magnifique repas, bonne bière, un pétard qui m'endormira.

Comme la première fois que j'avais essayé hachiche, je me rends compte que l'état est proche de celui d'autohypnose: je me recommende avec ferveur à la Sainte Vierge et à St Michel avant de m'endormir. C'est peut-être la moment que je récite le chapelet, ou une décade - autrement c'était avant d'essayer la manche dans le bâtiment commercial.

 
At 6:39 AM, Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Non, je n'ai pas l'habitude de m'endormir avec autohypnose, j'avais essayé ça pendant l'adolescence, puis j'ai reconnu l'état ces fois avec le défoncement sur hachiche, puis je suis preque retombé il y a peu.

Mais ce n'est pas une habitude. Le hachiche non plus.

 
At 7:02 AM, Blogger Hans-Georg Lundahl said...

Par contre, j'ai fait une réflection si je pouvais accepter leur hospitalité ou non - et je me suis dit, qu'au moment que je n'ai pas d'indication plus directe sur une éventuelle homosexualité, je ne serais pas là pour les juger, mais d'accepter de bon cœur leur hospitalité qui me semblait donnée de bon cœur aussi.

Je n'ai vu aucune chose très significatif: tant que je sache, ils peuvent avoir été (et être encore, peut-être) des amis qui partageaient une maison, des colocs tout simplement.

Ils ont su que j'étais en train de faire le chemin de St Jacques. Je le leur ai dit.

 

Post a Comment

<< Home